Logo Groupe Vertical.png

Gestion de fourrière

Le Groupe SACPA gère aujourd’hui près d'une quarantaine de pôles animaliers sur le territoire national. L’ensemble de nos structures sont conçues pour garantir des conditions de séjour idéales aux animaux.

Carte Implantations - 2019-01.png
Picto patte 2.png

"Comment faire pour récupérer mon animal en fourrière s'il n'est pas identifié ?", "J’ai perdu mon animal, que dois-je faire ?" 

 

> Consultez notre "Foire aux Questions"

pour trouver vos réponses

Des structures adaptées

Tous nos sites répondent aux exigences règlementaires et en particulier aux normes régissant les Installations Classées pour l’Environnement (ICPE). Nous disposons des agréments des autorités de tutelle : Ministère de l’Agriculture et Directions Départementales pour la Protection des Populations (DDPP). Nos installations font l’objet de contrôles réguliers, à la fois en interne et en externe.

 

Un contrôle sanitaire strict

L’ensemble des animaux séjournant dans nos centres suivent un circuit sanitaire strict. À leur arrivée, ils sont placés en préfourrière et passent une visite vétérinaire à l’entrée. Le vétérinaire vérifie l’état de santé de l’animal, recherche une identification par puce ou par tatouage. Tous les animaux sont vaccinés. Au cours de son séjour, chacun de nos pensionnaires fera l’objet d’un suivi vétérinaire rigoureux et nos équipes vérifieront à plusieurs reprises l’identification de l’animal.

 

Des outils de gestion performants

Chaque animal qui rentre en fourrière est enregistré dans notre logiciel métier ainsi que toutes les étapes de son séjour dans nos centres. Ce logiciel permet également de répertorier l’ensemble des interventions de nos équipes ainsi que les déclarations de pertes effectuées par les propriétaires auprès de nos services au niveau national. Cet outil permet de mettre en relation les fiches des animaux entrés en fourrière et les déclarations de perte dont les descriptions pourraient correspondre. Il permet également aux donneurs d'ordre de suivre en temps réel l’activité de nos services. Conformément à la réglementation, le logiciel établit le registre des entrées et sorties de chaque site validé par les DDPP.

Mieux comprendre l'accueil et l'hébergement en fourrière du Groupe SACPA

• Vérification de l’identification de l’animal.

• Vérification de l’état sanitaire et de la provenance de l’animal.

• Installation dans un box ou un module adapté à l’espèce, aux besoins sanitaires, physiologiques et comportementaux.

À l'entrée

• Création du dossier informatique de l’animal rattaché au bon d’intervention.

• Enregistrement au registre Entrées-Sorties.

• Recherche du propriétaire (connexions fichiers nationaux d’identification, recherches via internet, forums, réseaux sociaux, voisinage).

Mise en place du suivi administratif

Mise en place du suivi sanitaire

• Visite vétérinaire et vaccination à l’entrée (CHPL) + vérification et déparasitage si nécessaire, systématique sur les chiots et chatons.

• Contrôle et suivi sanitaire pour tous les animaux entrés en fourrière

(sauf si restitution rapide).

• Prise en charge des frais (frais conservatoires si non-restitution au propriétaire).

• Protocoles d’alimentation définis en collaboration avec le vétérinaire.

• Soins adaptés de façon à respecter les 5 piliers du Bien-être animal

(absence de faim et de soif, absence d’inconfort physique, absence de douleurs, blessures et de maladies, limitation de la peur et du stress, possibilité d’exprimer un comportement normal).

• Prise en charge sanitaire : pour les soins avec enregistrement des soins sur le livre officiel de santé (Cerfa n° 50 - 4511).

Mise en place des protocoles confort et bien-être

Protocole sanitaire des locaux

• Nettoyage et désinfection quotidiennement selon le Règlement Sanitaire et notre norme qualité.

• Utilisation de produits non-toxiques et biodégradables

(fongicide, virucide, bactéricide et désodorisant).

Cas particuliers

• Les animaux mordeurs ou griffeurs seront gardés 15 jours pour satisfaire aux obligations réglementaires et faire réaliser les évaluations comportementales prévues par le Code Rural. Les frais engendrés seront à la charge du propriétaire.

• Les chiens de 1ère et 2nde catégorie

• Les gardes sociales