top of page
Logo Groupe Vertical.png
Rechercher

Communiqué du Groupe SACPA en réaction aux allégations mensongères de l'association One Voice.

Le Groupe SACPA, fort de 25 ans d’expérience, gère des fourrières animales éthiques, répondant ainsi aux obligations réglementaires des Maires des communes.

 

• Nous assurons la récupération et capture des chiens et des chats en divagation sur le territoire Municipal,

• Nous faisons face à une augmentation d’abandons des chiens et chats sur la voie publique,

• Nous récupérons les animaux dont les propriétaires sont défaillants,

• Nous assurons l’hébergement et soins des animaux sous contrôle vétérinaire, en respectant les délais légaux imposés par la loi.

 

Ce qui est avéré :

 

• Le Groupe SACPA est reconnu pour fournir des hébergements de qualité et des moyens « 5 étoiles »

  aux collectivités locales,

• Tous les membres du personnel du Groupe SACPA travaillent quotidiennement en faveur de la protection animale.

 

Ce qui est mensonger dans les propos de One Voice et que nous contestons preuves à l’appui :

 

• Aucune recommandation d’euthanasie n’est émise par nos vétérinaires au bout de huit jours ouvrés et francs, comme le stipule la réglementation,

• Aucune euthanasie n’est pratiquée à la chaine,

• Sur les 25 000 à 30 000 chiens vivants récupérés chaque année en France, seulement 2% à 3% sont endormis

  pour des raisons sanitaires (maladies, épidémies…), agressivité extrême ou sur décision de justice,

• Tous nos animaux sont proposés aux 250 associations de protection animale avec lesquelles nous collaborons   à l’échelle nationale, dont la mission est de sauver les animaux sortant des fourrières du Groupe SACPA,

• Les animaux les plus dangereux ou difficiles sont présentés aux services de l’État afin de trouver une solution   viable (gendarmerie, police des airs et des frontières, brigades cynophiles, armée…).

 

Concernant la fourrière « 5 étoiles » mise en avant dans la vidéo de One Voice, les deux cas d’euthanasies correspondent aux situations suivantes :

 

• 1/ L’euthanasie visible à 00:29 de la première vidéo est un chien qui était porteur de la maladie de Carré.

La vidéo montre d’ailleurs sur la partie gauche, une feuille de soins. Les combinaisons portées par nos collaborteurs peuvent également en témoigner. Il a dû être euthanasié le 21/08/2023.


• 2/ Euthanasie du Berger belge malinois visible sur la deuxième vidéo : Cayenne est entré sous le statut de « Réquisition mordeur » le 12/04/2023. Il a mordu l’enfant du voisin de ses propriétaires. Une évaluation comportementale a été réalisée le 03/05/2023. Risque évalué : 3/4. Chien présentant un risque critique de dangerosité. Il a été euthanasié le 21/08/2023.


Informations concernant les autres animaux présents :


Dès les premières secondes nous visualisons des chiens décédés.

Au sujet de la croisée Border Collie, femelle. Arrivée accidentée en provenance de la commune de Peyremale. Elle a déclenché la maladie de Carré (symptômes : toux de chenil aiguë, diarrhée...). Elle était réfractaire aux traitements. Date d’entrée : 14/07/2023. Date d’euthanasie sanitaire : 23/08/2023



Les deux autres chiens : Chihuahua femelle testée positive à la maladie de Carré. Euthanasie sanitaire le 30/08/2023.

Croisée Berger noire femelle testée positive à la maladie de Carré. Euthanasie sanitaire le 30/08/2023.


L’American Staffordshire Terrier couchée (00:08) prénommée Nirvana a été transférée à la SPA de Nîmes en septembre 2023. Date d’entrée : 03/12/2022. Chienne visible en vidéo sur la page Facebook, de l’association «Toutous et minous» à Nîmes il y a maintenant 1 an.


Croisée Berger noire et feu femelle nommée Bertha. Date d’entrée le 21/07/2023. Toujours dans la structure (00:09).


Chat entré le 24/08/2023 accidenté. Toujours dans nos locaux (00:10).


Les deux chiennes croisées Jagd et Jack Russell entrées le 26/07/2023 et le 01/08/2023 ont été transférées fin octobre au refuge du Bonheur des 4 Pattes à Nîmes (00:11).


L’American Bully qui tourne en rond est Georges qui est arrivé le 24/08/2023. Il avait une puce étrangère et a été transféré il y a deux semaines à la SPA de Vallérargues. Il a déjà pu être adopté (00:12).


Chienne type Podenco. Date d’entrée le 21/08/2023.

Transférée fin septembre au refuge du Bonheur des 4 Pattes à Nîmes (00:13).


La chatte avec la collerette est entrée avec de l’eczéma dû au stress que nous avons traité pendant longtemps. Cette dernière a été transférée fin novembre à la SPA de Nîmes (00:14).


Chien croisé Berger australien tricolore. Puce étrangère et trouvé sur la voie publique à Nîmes. Il a été testé positif à la maladiue de carré le 01/09/2023 en même temps que la Dogue allemand que nous voyons sur la vidéo à 01:31.


Les deux chiens suivants sont Panda (noir et blanche) et Rambo (bleu et blanc). Entrés le 23/03/2023 et 25/03/2023 et transférés au Refuge de Bellegarde (Panda) le 02/11/2023 et à la SPA de Nîmes (Rambo) le 15/11/2023 (00:17).


Chien croisé Shar-Peï, entré le 19/08/2023 et transféré à la SPA de Vaux-le-Pénil (00:20).


Chat mâle castré entré le 20/06/2023 suite à un accident sur la voie publique.

Polytraumatisé, il a été soigné et est toujours en structure (00:21).


Chien croisé Berger noir entré le 15/08/2023. Il  a été transféré le 06/11 au Refuge des chiens en liberté d’Aix-de-Provence (00:22).


Chien type Berger belge malinois entré le 15/06/2023. Il a dû être arrêté le 09/10 à la suite de nombreux refus de la race par les associations et son comportement devenu agressif (00:23).


Nous visualisons ensuite des chiens dans nos congélateurs (01:08). Le chien fauve et blanc moucheté : chien mordeur croisé Cane Corso. Évaluation comportementale le 04/09/2023. Niveau de risque : 3/4. Chien présentant un risque critique de dangerosité. Euthanasie le 20/09.


Chien bringé (01:11), abandonné à Uzès. Chien au comportement compliqué. Il a pu être vu le jour de son entrée en fourrière le 25/08//2023 et après il n’était plus approchable. Agressif, il a été euthanasié le 20/09/2023.


L’American Staffordshire Terrier au sol (01:20) est une réquisition administrative entrée le 16/05/2023, avec une plaie. Elle avait été déposé en clinique vétérinaire et a été euthanasié le 02/08/2023.


Le chien avec sa gamelle nommé Timi est entré le 18/04/2023. Il est toujours chez nous et recherche toujours sa nouvelle famille. Il a été notamment été publié sur les réseaux sociaux de la Fondation Clara (01:29).


Le petit Staffie est entré le 17/09/2023 dans la nuit et restitué le 21/09/2023 à son propriétaire après identification (01:35).


Le Groupe SACPA et la transparence :

 

• Les associations, les institutionnels et les administrés peuvent obtenir toutes les informations sur les animaux présents dans nos pôles animaliers (à l’exception des coordonnées des propriétaires) pour s’assurer du bien être des animaux,

• À partir du mois de février 2024, toutes les informations relatives aux entrées des animaux dans les pôles

animaliers du Groupe SACPA seront consultables en ligne, y compris les sorties des chiens et des chats,

les propositions faites aux refuges et les refus des associations le cas échéant, avec indication des motifs.


Ce qui est inacceptable :

 

• Les informations mensongères de One Voice visant à sensibiliser de manière irrationnelle l’opinion publique,

• La quête de dons et de legs basée sur de fausses informations,

• La posture de lanceur d’alerte sur des allégations mensongères,

• De banaliser le travail remarquable effectué par les nombreux refuges avec lesquels nous collaborons aux

  quotidiens,

• De vulgariser le travail que nous réalisons avec les services de l’état et les principales ONG depuis des années,

• La pression morale subie par les animaliers suite à la diffusion des images.

 

La réalité aujourd’hui :

 

• Oui, les refuges et fourrières Françaises sont saturés,

• Oui, nos structures sont surchargées de chiens de 1ère catégorie (impossible à reclasser),

• Oui, nous manquons de chenils adaptés à certaines races de chiens pour éviter le recours à terme à

      l’euthanasie.

 

Actuellement, 542 chiens hébergés dans nos fourrières depuis plus de 3 mois sont en attente de propositions des Associations pour être sauvés.

 

En résumé, L’association One Voice a choisi de tourner des images à notre insu.

Cependant, nous tenons à souligner le fait qu’une simple demande de leur part leur aurait permis l’accès à nos pôles animaliers. Aussi, tous les dossiers des animaux sont disponibles sur demande.


Les trois autres chiens identifiés dans la vidéo, non transférés, sont toujours en attente de placement.

Nous invitons donc One Voice à venir les récupérer et les proposer à l’adoption par la suite.


Par ce communiqué, nous alertons sur la situation actuelle de nos pôles animaliers, constatant une recrudescence

d’animaux, avec une augmentation des abandons sur la voie publique. La surpopulation dans nos structures engendre des risques de pandémie, de morsures, voire des risques pour le personnel.


Nous tenons à remercier les 250 associations avec lesquelles nous collaborons, oeuvrant quotidiennement pour nous aider à trouver des solutions pour les animaux.


Nous invitons One Voice à s’inscrire dans cette démarche.

333 vues

Comments


bottom of page